Historique de l'ICMA

L’idée de la création d’un Consortium d’étude théologique en Côte d’Ivoire est née des responsables de formations des instituts de vie missionnaires et de vie consacrée, non seulement comme une recherche de solution aux défaillances constatées dans les enseignements donnés tant au grand séminaires d’Anyama qu’à l’université catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO/UUA), mais aussi pour donner une note particulière à la formation de leurs membres.

22

ans
Experience

Sécrétaire Général
  • Vatican II a rappelé avec insistance que toute l’Église est missionnaire. Les formes de participation à la mission de l’Église sont multiples et les charismes de chacun sont importants pour l’édification de l’Église, famille de Dieu. Dans Redemptoris Missio, le Pape Jean-Paul II a souligné que la contribution spécifique des Instituts missionnaires et des Congrégations religieuses garde son importance (n°66), car ils sont appelés à vivre de manière particulière la mission ad extra, ad gentes et ad vitam.

Mais l’efficacité de leur mission dépend aussi de la qualité de la formation reçue, en conformité au charisme de la Congrégation et à l’esprit du Directoire pour le ministère et la vie des prêtres, promulgué par la Congrégation pour le Clergé. Ces Instituts et Congrégations sont même encouragés à unir leurs ressources et leurs compétences, là où cela s’avère nécessaire, pour assurer une meilleure formation à leurs candidats (cf. Potissimum institutioni n° 98).

C’est dans cet esprit qu’en décembre 2000, des Instituts missionnaires et des Congrégations, tels la Société des Missions Africaines (SMA), la Société des Missionnaires d’Afrique (M. Afr.), l’Ordre des Frères Mineurs (OFM) et la Congrégation de Jésus et Marie (CJM), ont envisagé la possibilité de créer un centre de formation théologique destiné aux candidats de leurs Instituts autour d’un projet de première formation théologique de premier cycle. Ce Centre fut Dénommé : Centre de Formation Missionnaire d’Abidjan (CFMA).

Début janvier 2004 une équipe composée de deux pères Blancs, d’un père SMA et d’un Eudiste fut mise sur pied en vue de la préparation immédiate de la rentrée.. Après de longues recherches, un beau site a été finalement trouvé à Abobo Avocatier qui a conquis l’assentiment de tous les instituts fondateurs et associés. Puis le 04 octobre 2004, le CFMA ouvrit sa première année de théologie pour une trentaine d’étudiants, venus d’une dizaine d’instituts religieux et de vie missionnaire.

Dès 2013, dans la perspective de la célébration des 10 ans, les professeurs du Centre se sont réunis autour de la table du bilan critique.

Il s’agissait de voir le chemin parcouru, les difficultés, les problèmes et les réussites en vue d’ouvrir large l’horizon de la formation pluridisciplinaire et théologique du CFMA. Ainsi a été conçu le projet intitulé Plan de développement Stratégique 2013-2018 (Abidjan, CFMA, 2013).
Ce projet entend définir des grands axes des perspectives nouvelles de la formation au CFMA. En vue de répondre à tous ces projets, le Comité des instituts fondateurs du CFMA a décidé de changer le nom Centre de Formation Missionnaire d’Abidjan (CFMA), en Institut Catholique Missionnaire d’Abidjan (ICMA), nom que porte, désormais, le Centre et qui reflète mieux ses ambitions et projets d’avenir.