Imprimer

L’ICMA offre une Formation Philosophique en vue de Licence (CAMES). En outre, il y a une Formation Philosophique en vue du Baccalauréat Canonique en Théologie.

Les parcours universitaires effectués et validés dans une autre Faculté, un Séminaire, un Institut supérieur ou certains acquis d’expérience (VAE) peuvent recevoir une forme de validation déterminée par le Directeur de la Philosophie et le Conseil Académique Ordinaire. Tout étudiant intéressé par cette démarche est tenu de fournir un dossier universitaire au Directeur Dr. Boniface KOUASSI.

1. Philosophie en vue du Bac théologique

Ce programme est destiné aux religieux, religieuses et aux laïcs membres des communautés nouvelles qui souhaitent obtenir le Baccalauréat canonique en théologie. Le parcours complet est une combinaison harmonieuse de philosophie et de théologie. Il est conçu pour des personnes qui ne se visent pas la prêtrise. A la fin du programme, l’étudiant est prêt à accéder aux épreuves conduisant à l’obtention du Baccalauréat théologique.

Conditions d'admission

2. Licence en philosophie (CAMES)

Objectifs :

Durée de formation : 3 ans ; Condition d'admission : Baccalauréat civil

Débouchés professionnels

Les études de Philosophie favorisent une insertion professionnelle dans les domaines de l’enseignement, de l’édition et de la communication, du journalisme, de la gestion des Ressources Humaines, des bibliothèques et centres de documentation et, en général, dans les professions exigeant culture, sens critique et esprit d’analyse et de synthèse. Ce diplôme constitue un acquis pour les études supérieures en Droit (sciences juridiques).

Coût de la formation

Droits d’inscription : 50.000 Fcfa | Scolarité -  Frais académiques : 650.000 Fcfa  | Frais para académique: 20.000 Fcfa

Le volume horaire

L’année académique exige 360 heures d’enseignement présentiel par semaine. L’étudiant doit assurer 240 heures de travail personnel soit 20 heures par semaine.

Conditions et modes de validation de Licence

  1. avoir les crédits requis dans toutes les matières de Philosophie et un total de 180 crédits.
  2. Rédiger sous la direction d’un professeur, un travail de synthèse de 25 pages. Ce travail doit respecter le canevas de l’Institut : Introduction (2 à 3 pages), Développement (19 à 20 pages), Conclusion (2 pages), Bibliographie.

L’épreuve de présentation du travail de synthèse se fera devant un jury composé de deux professeurs dont le Directeur de recherche.

Le barème des notifications

Excellent (summa cum laude probatus) 18-20. Cette note n’est attribuée que lorsqu’un étudiant a fait preuve d’une capacité exceptionnelle d’étude et de recherche : sa compréhension des problèmes lui permet d’en connaître toutes les implications, d’expliquer l’enseignement de l’Église de manière complète et nuancée et d’envisager des pistes de recherches originales.

Très bien (magna cum laude probatus) 16-17,99. Cette note situe l’étudiant nettement au-dessus de la moyenne : elle montre qu’il tient compte des acquis du passé et s’efforce de les intégrer dans une synthèse cohérente qui rejoint la pensée de l’Eglise. Bien (cum laude probatus) 14-15,99. Cette note montre que l’étudiant a intégré les différents éléments du cours dans une vue cohérente de l’ensemble et qu’il est capable d’en poursuivre l’étude.

Assez bien (bene probatus) 12-13,99. Cette note montre que l’étudiant s’est montré compétent dans sa présentation des points essentiels : il est capable de résoudre les problèmes ordinaires qui peuvent se poser dans ce domaine particulier.

Passable (probatus) 10-11,99. Cette note signifie que l’étudiant a acquis une connaissance suffisante des matières et qu’il comprend les implications des différents points traités.

Insuffisant 8-9,99

Faible 5-7,99

Pour calculer le résultat d’un semestre le nombre de crédits attribué à chaque cours est appliqué comme coefficient à chaque note obtenue.

Toute tricherie à l’examen, constatée et prouvée par l’enseignant, sera sanctionnée conformément aux dispositions du règlement intérieur de l’Institut.